Review : Nendoroid Hatsune Miku Mikumix – GSC

Review d’une nendoroid Hatsune Miku avec un style particulier. Il s’agit de la version Miku Mix créé pour le manga Shuukan Hajimete no Miku Hatsune.

Shuukan Hajimete no Miku Hatsune est un 4koma (yonkoma, manga humoristique en 4 cases). Hatsune Miku y est représenté sous forme SD, avec un visage différent de la Miku que l’on connaît. C’est donc cette version qu’édite en nendoroid Good Smile Company, avec plein d’accessoires. Une chanson de Deco*27 a été habillé par les fans de Mikumix :

[tube]http://www.youtube.com/watch?v=JIwpPMNw07I[/tube]

Bien que remplit de nombreux accessoires, la boite garde une taille standard. On y trouve la nendoroid, 2 visages alternatifs, un micro avec pied support, une glace, un sachet avec un poireau qui dépasse et un ensemble de jambes et bras pour pouvoir faire plusieurs poses.

La base utilisée est celle de la nendoroid Hatsune Miku normale. Seul le visage a été modifié pour coller à celui de MikuMix.

Dans la boite se trouve aussi un petit carton à plier et coller, avec deux trous pour pouvoir faire sortir les couettes de Miku. Ceux ayant commandé sur Amazon ont reçu un carton à l’effigie d’Amazon.

Assez rare, on a aussi un changement de bras et jambes pour poser Miku assise, les bras croisés. Un set de mains tenant une balle de base-ball est aussi présent.

Le sachet plastique peut tenir dans sa main, ainsi que la glace. Pour conclure, cette figurine est très amusante. Son style change des Hatsune Miku habituelles, et les nombreux accessoires permettent de recréer des situations présentes dans le manga.

Source : MFC, Mikumix, GSC

[sG_thumbsSolo id=6 autoScroll=false ]

Une réflexion sur « Review : Nendoroid Hatsune Miku Mikumix – GSC »

  1. More Miku It wasn’t enough that she ruled the mearkt as herself but now she’s pretty much the official mascot of Japan’s tragedy, so everytime I see her, I’ll remember that horrible disaster (That happened the day after Miku day). It just feels like Crypton and GSC are taking advantage of all the suffering by using a popular character. But that’s just me.

Laisser un commentaire